Rafael

Rafael

3 mai 2020 0 Par Alicia

Aujourd’hui, nous nous retrouvons dans une lecture trĂšs intĂ©ressante qui se concentre sur Rafael, un jeune garçon autiste. Avant de vous parler un peu plus de ma lecture et de mon avis sur celle-ci, voici un rĂ©sumĂ©: 

« En troisiĂšme secondaire, Rafael sait depuis longtemps qu’il est autiste. Cette diffĂ©rence ne l’a cependant jamais empĂȘchĂ© de mener une vie relativement normale. Assez pour passer une nuit Ă  l’extĂ©rieur de chez lui lors d’une classe neige? Pas sĂ»r


Heureusement, il a toute l’annĂ©e scolaire pour se prĂ©parer. Aussi, Rafael entreprend les dĂ©marches pour l’obtention de la garde d’un chien d’assistance. GrĂące au Programme d’aide canine, Rafael gagnera beaucoup plus qu’un chien: il se fera un nouvel ami et vivra des expĂ©riences formidables! »

 

D’entrĂ©e de jeu, je vous avoue que j’ai prĂ©sentement (en pĂ©riode COVID-19..) moins de plaisir Ă  lire que d’habitude. C’est plus difficile d’accrocher Ă  une lecture et il faut vraiment que le roman soit captivant pour que je l’aime. J’ai donc Ă©tĂ© trĂšs enchantĂ©e Ă  la suite de cette lecture que j’ai vraiment aimĂ©e. 😁 C’Ă©tait un rĂ©cit facile Ă  lire et Ă  aucun moment je n’ai Ă©tĂ© ennuyĂ©e par ma lecture.

 

Passons Ă  l’histoire maintenant. Par moments, Rafael rĂ©pĂ©tait certaines informations, mais c’était correct car Ă©tant donnĂ© qu’il est autiste et qu’on retrouve parfois ça chez une personne autiste, je trouve que ça ajoutait du rĂ©alisme au roman. C’est comme si on Ă©tait dans la tĂȘte de Rafael et je crois que c’était voulu. GrĂące Ă  ça, j’ai appris que les personnes qui n’étaient pas autistes Ă©taient appelĂ©es  neurotypiques. Il y faisait souvent rĂ©fĂ©rence, en blaguant avec son ami Philippe, ledit neurotypique, lui disant par exemple ceci: « Vous autres, les neurostypiques, avec vos maudites expressions. Â»đŸ˜

 

Au fil de l’histoire, on voit une Ă©volution: au dĂ©but, Rafael est plus craintif face Ă  la vie et et sa crainte est encore plus grande lorsqu’il est loin de sa zone de confort, puis, peu Ă  peu, il trouve de nouveaux repĂšres et rencontre de nouvelles personnes, ce qui rĂ©duit ses moments de panique. Le centre PAC et la prĂ©sence de son chien le feront progresser dans ce sens.

 

J’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© la relation de Rafael et Charlie, qui Ă©tait pure et mignonne. Charlie, trĂšs directe, est adorable et on s’attache facilement Ă  elle. Sa candeur est rafraĂźchissante. Rafael, lui, au contraire, est trĂšs taciturne. Les deux ensemble crĂ©ent un grand contraste qui est intĂ©ressant Ă  observer.

 

Finalement, voici un passage qui m’a fait rire😁:

 

«    –   Raf et moi, on s’est embrassĂ©s. Je pense qu’on sort ensemble, hein, Raf? dĂ©clare-t-elle Ă  tout le groupe.

–    Heu
, je tente, pris au dĂ©pourvu.

Disons qu’elle est un peu plus directe que moi.

 

   –   En tout cas, moi, je vais t’appeler mon chum, ajoute-t-elle, sĂ»re d’elle.

    –  OK


   –  Toi, vas-tu m’appeler ta blonde?

   –  Oui


Douze paires d’yeux nous regardent en nous souriant. »

 

VoilĂ  pour mon avis!😊 Et vous, l’avez-vous lu? Si oui, qu’en avez-vous pensĂ©?